Ce sera le premier thonier-senneur neuf construit pour la Méditerranée depuis 11 ans ! Christophe et Frédéric Fontanet, armateurs à Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales), viennent de lancer la construction d’un nouveau navire dans le chantier voisin, Martinez.

Anciens propriétaires d’un senneur de 30 mètres en acier, le Chrisderic II, construit par leur père en 1996 chez Piriou, les pêcheurs catalans ont préféré un nouveau senneur en polyester, qui bénéficiera du procédé de construction sous infusion. « Grâce à l’infusion, on gagne en performances, explique Frédéric Fontanet. Il y a moins de matière, les finitions sont plus fines, pour un résultat plus léger et plus résistant. On gagne ainsi en consommation de gas-oil. C’est bon aussi pour l’environnement. »

Le futur navire sera un peu plus long que son prédécesseur : 35 mètres au lieu de 30 mètres, et pourra embarquer douze marins. La totalité de la construction sera classée Bureau Veritas, Croix de Malte pour la coque.

C’est le bureau d’études Mauric qui a modélisé le projet, et les prestataires sont généralement français. « Nous aurions pu aller en Espagne ou en Turquie, souligne Frédéric Fontanet. Nous avons préféré le savoir-faire français, même si c’est un peu plus cher. C’est incomparable. »

Le projet, annoncé pour un montant de 3,5 millions d’euros, représente 30 000 heures de travail pour le chantier et 20 000 à 25 000 heures supplémentaires pour les prestataires. Il doit être livré en mars 2017. « Nous avons hésité, mais mon frère et moi, nous avons autour de 40 ans. C’est encore jeune pour investir, et l’ancien thonier n’aurait pas pu travailler 20 ans de plus. Avec le retour de la ressource et une gestion des quotas bien encadrée, nous avons sauté le pas. »

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies sur ce site. Pour en savoir plus, cliquez ici